Les sols, la vigne et le vin, notre planète

N°1 - Le sol, de quoi parle t-on ?

Prenons de la hauteur ! faisons une verticale, de l'espace au centre de la terre !

Nous arrivons sur terre depuis l’espace.

Nous descendons dans l’atmosphère : 600 km de descente !

  • Le milieu est assez homogène, peu de vie,
  • Des spores, du pollen, quelques bactéries emportés par le vent, un oiseau, tout ce petit monde est de passage,
  • C’est un espace ou l’on se déplace, pas de vie, pas de matière organique

Nous arrivons au sol, dans une prairie

  • Nous y trouvons plus de vie, plus de diversité
  • Des végétaux, des animaux, des insectes, une famille promène dans ce près,
  • Tout un monde vit au dessus du sol

Nous nous enfonçons dans le sol, sur 1 mètre

  • Soudain c’est une explosion de vie et de diversité
  • Nous trouvons une très grande variété de composants chimiques, minéraux, organiques
  • Des centaines de milliers d’espèces de microbes, des vers de terre, des virus, … 26% des espèces vivantes
  • Beaucoup de matière organique, véritable garde-manger du sol !
  • Selon les scientifiques, nous avons sur cette épaisseur de 1m, 60 à 90% de la biomasse vivante et morte des écosystèmes terrestres !

Nous nous enfonçons plus profondément dans l’écorce terrestre, un plongeon de 6360 km !

  • La vie diminue, le milieu se fige
  • Il n’y a plus guère de matière organique

En conclusion…

Nous le piétinons tous les jours, sans y prêter attention, mais le sol sous nos pieds modifie le climat, régule le cycle de l’eau, nourrit les océans, permet la vie sur terre, nous nourrit.

le premier mètre de sol (sur les 6960 km de notre verticale !) est le plus important, c’est ce que nous allons découvrir dans les prochains articles, une aventure extraordinaire.

Article largement inspiré de l’excellent livre de Marc-André Selosse “L’origine du monde” (Editions Acte Sud)

Terre et ver de terre

Quelles conclusions pour la vigne et le vin ?

Toute cette vie dans le sol a très probablement une influence sur les vignes ? Nous vous disons tout dans les prochains épisodes.

D’ailleurs les vignerons qui aident la vie des sols, en enherbant entre les rangs de vignes par exemple, constatent que leurs vignes sont plus fortes, résistent mieux aux maladies et à la sécheresse !

Les plus avancés sont ceux qui pratiquent la biodynamie depuis longtemps, et ils vinifient avec des levures naturelles présentes sur les grains de raisins, sans ou avec très peu de sulfites ajoutés.

Et pour la planète, et ses habitants ?

Si la nature a pourvu si richement le premier mètre de sol, là ou poussent tous les végétaux, les vignes, les arbres, le blé, …, il y a sûrement une bonne raison !

Vous avez certainement entendu parler des champignons mycorhiziens, qui colonisent les racines et établissent une symbiose plante – microbes. C’est un premier exemple du rôle des microbes du sol, mais il y en a bien d’autres que nous détaillerons dans les prochains épisodes.

Détruire cette biodiversité, les vers de terre, les champignons mycorhiziens, par trop de labour ou avec les pesticides, ne peut pas être une bonne chose. En effet, voilà des millénaires, bien avant notre arrivée sur terre, que poussent les arbres, les vignes, sans aucun engrais ni pesticides, mais dans un environnement adapté et plein de diversité.

Retour haut de page