Le manifeste des vins durables

Verre et planète

" Boire plus loin que le bout de son nez "

Aujourd’hui, nos terres agricoles sont bien souvent plus appauvries et connaissent moins de biodiversité qu’il y a 30 ans.

Le labour active les bactéries du sol et provoque des émissions de carbone. De plus il détruit les habitats des vers de terre, et tue les champignons du sol…

Voici les vignes d’un de nos vignerons, le domaine Prelalande dans le Bordelais : enherbement permanent, vie du sol très active, des vins sains, sans sulfites, plusieurs tonnes de CO2 stocké par an !

Vignes prelalande

" Microbiote "

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut décider de consommer du vin durable et changer le monde.

En se tournant vers des vignerons qui cherchent à avoir une empreinte carbone positive et une terre saine, naturellement fertile. Comment ça ?

Notamment par l’enherbement des vignes : en effet, lorsque le sol des vignes est enherbé, le vigneron réduit de manière significative les labours, donc les passages de tracteur. Et grâce à cet enherbement, le sol capte du carbone (jusqu’à 5 tonnes de CO2 par hectare, ce qui correspond à 26.000 km en voiture), retient l’eau de pluie et développe une vie microbienne (bactéries, champignons) qui renforce la vigne contre la maladie.

Grâce à son microbiote, un peu comme notre microbiote à nous les humains, la vigne produit des raisins plus sains, avec une meilleure maturité tannique, pour des vins moins amers, plus aromatiques.

" Le sol, pas juste un support "

Le sol, c’est un peu comme la partie immergée de l’iceberg. On n’imagine pas l’immensité de la vie présente sous nos pieds. Pourtant cette vie est responsable de la vitalité de nos cultures.

Malheureusement, l’agriculture intensive (les traitements, les labours) a appauvrie la diversité de la vie des sols.

" Rentrer dans le vif du sujet "

Comment réalisons-nous la sélection des vins durables ?

C’est simple, tout d’abord, nous réalisons, avec l’aide d’un sommelier une dégustation à l’aveugle d’une trentaine d’échantillons.

Puis nous sillonnons la France, allons à la rencontre des vignerons et procédons ensuite à différents tests (pour sélectionner les vignerons):

  • Une analyse du vin sélectionné pour vérifier l’absence de pesticides (Fosetyl Glyphosate phytobilan3 selon les Minimis de l’IFV – https://www.vignevin.com/wp-content/uploads/2020/07/Fiche-Minimis-VF.pdf
  • Un bilan humique pour évaluer leurs pratiques et calculer s’ils émettent du carbone ou non,
  • Une analyse de leur terre pour vérifier que la vie microbienne est bien présente, ce que nous appelons un sol “vivant”,

Ces tests nous permettent d’évaluer la “durabilité” du vigneron selon 3 niveaux : satisfaisant, bon et excellent.

Biodiversité sols ONU

" Commandez vos bouteilles de vin durable "

Les vins durables vous proposent une sélection de vins produits par des vignerons de toutes les régions viticoles de France, engagés dans cette démarche.

Nous vous proposons plusieurs moyens de commander vos bouteilles

  • à l’unité avec un minimum de 3 bouteilles,
  • une box déjà constituée, 3 niveaux de prix vont sont proposés,
  • en vous abonnant pour des box tous les mois, sur 3, 6, 12 mois, ou sans engagement de durée.
Matière Organique et Carbone

Site de l’Institut de l’Agriculture Durable : https://agridurable.top/

Durable / non durable, quelles différences ?

Viticulture durable

Vigne durable

–> Vigne plus “forte”, moins sensible aux agressions

–> Résistante à la sécheresse

–> Plus productive, forte communauté microbienne,

–> Sol structuré, aéré, retenant l’eau et les nutriments,

–> VINS DE TERROIR, levures naturelles, peu ou pas de sulfites,

Viticulture conventionnelle

Vigne conventionelle

–> Vigne affaiblie, sensible aux agressions

–> Sensible à la sécheresse

–> Moins productive, nourrie par des engrais

–> Sol non structuré, compaction, érosion, lessivage,

–> PAS DE VIN DE TERROIR, et des intrants (levures et sulfites),

Et les labels existants ?

Label Biologique
Label Demeter
Label Biodyvin
Label HVE
Label Vegan

Ils sont louables mais aucun ne mesure la durabilité, la Biodiversité, le niveau de CO2 dans les sols  ?

C’est mon ambition car il est urgent de stocker du CO2, et d’aller vers des vins sains, naturels, avec l’aide de la biodiversité

Beaucoup de “Bio” et pratiquement tous les “Biodynamiques” l’ont compris et prônent la vie des sols.

Mais bon nombre de “non labellisés” vont aussi dans le bon sens, respectent la nature et pensent aux générations futures !

Je veux mettre en avant TOUS LES “DURABLES”, qui travaillent avec la nature !